Le mot du curé

Dimanche 9 août 2020

19ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 2 août 2020

18ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 26 juillet 2020

17ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 19 juillet 2020

16ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 5 juillet 2020

14ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 28 juin 2020

13ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 21 juin 2020

12ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 14 juin 2020

SAINT SACREMENT

Depuis la réforme liturgique du concile Vatican II, la Fête Dieu est appelée « Fête du Saint- Sacrement du Corps et du Sang du Christ ». Elle commémore l’institution du sacrement de l’eucharistie. Elle est un appel à approfondir le sens de l’eucharistie et sa place dans notre vie. Cette fête est la célébration du Dieu d’amour qui se révèle en donnant son corps et son sang, en se donnant à nous comme nourriture de vie éternelle.

La date de la Fête du Corps et du Sang du Christ (fête de Corpus Christi), comme la date de la Fête du Saint-Sacrement ou la date de la Fête-Dieu, est en principe le jeudi qui suit la fête de la Sainte- Trinité c’est-à-dire soixante jours après Pâques. Mais en France, depuis le concordat de 1801 et dans plusieurs pays, la Fête du Corps et du Sang du Christ est repoussée au dimanche qui suit la Sainte-Trinité en vertu d’un indult papal pour permettre la participation de tous les fidèles.

Dimanche 7 juin 2020

TRINITÉ

Dimanche 31 mai 2020

PENTECÔTE

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs et envoie du haut de ciel un rayon de ta lumière.
Viens en nous, père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraîcheur.
Dans le labeur, le repos ; dans la fièvre, la fraîcheur ; dans les pleurs, le réconfort.
Ô lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime le cœur de tous tes fidèles.
Sans ta puissance divine, il n’est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti.
Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé.
Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé.
À tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient, donne tes sept dons sacrés.
Donne mérite et vertu, donne le salut final, donne la joie éternelle. Amen.

Lundi 18 mai 2020

SAINT JEAN XXIII

(25/11/1881 - 03/06/1963)


Alors que nous fêtons aujourd'hui le centenaire de la naissance de saint Jean-Paul II, je vous présente l'un de ses prédécesseurs, Angelo Giuseppe Roncalli, qui est le quatrième des treize enfants de Battista et Marianna Mazzolla, famille modeste de paysans de la région de Bergame en Italie. Dès son plus jeune âge, il désire répondre à l'appel de Dieu. A 11 ans, il est élève au séminaire de Bergame ; 5 ans après, il est reçu parmi les tertiaires Franciscains. Là, il entame la rédaction du « journal de l'âme » et il se donne le nom d'Angelo de Jésus. Il écrit: « L'amitié de Jésus ne fait pas de bruit de l'extérieur, mais elle transparaît bientôt en répandant la suavité et la paix qui transpire de notre personne, par la maîtrise tranquille et sans secousse de nos passions ainsi que par la courtoisie, au trait exquis et gracieux que nous allons acquérir petit à petit. »

Jeudi 21 mai 2020

ASCENSION

« SE PRÉPARER POUR RECEVOIR L'ESPRIT DIEU CONSOLATEUR »

Chères frères et sœurs, depuis quarante jours le Christ ressuscité se montrait à ses disciples, leur parlait du royaume et les préparait à être ses témoins jusqu’aux extrémités de la terre. Convaincu que ses disciples étaient bien instruits et prêts pour la mission, le Seigneur les quitta pour aller vers son Père. Et pour les rassurer, il leur promit l’Esprit. C’est donc dans l’Esprit-Saint qu’ils accompliront leur mission. Et quand il disparut à leurs yeux le ciel les rassure avec la présence de deux hommes en vêtements blancs. Certes, le Seigneur est retourné vers le Père mais il reste présent dans le temps et dans le cœur de chacun de nous. Il est présent au ciel avec son humanité glorifiée. Il est présent d’une manière invisible dans son Église. Il est réellement présent d’une manière sacramentelle dans la Sainte Eucharistie et présent d’une manière mystique dans toutes les âmes de bonne volonté.

Dimanche 24 mai 2020

AVANT LE 50e JOUR : ENTRER DANS LA PRIÈRE DE JÉSUS !

Chers frères et sœurs, ce septième dimanche de Pâques est très particulier. En effet, alors que nous avons célébré en « confinement-déconfinement » la fête de l’Ascension du Seigneur le jeudi de cette semaine, d’autres pays la célèbrent plutôt en ce dimanche, avant la Pentecôte, parce qu’elle n’est pas « fête de précepte » en langage liturgique.

C’est un dimanche sui generis, pas comme les autres, car il se situe entre deux grandes « fêtes » : l’Ascension du Christ, son retour auprès de son Père (et notre Père), et la Pentecôte, l’envoi de l’Esprit Saint, le « Défenseur-Paraclet » aux apôtres, réunis en prière dans la

« chambre haute », autour de la Vierge Marie.

Dimanche 17 mai 2020

DEMEUREZ DANS MON AMOUR


« Avec le déconfinement, il peut maintenant être difficile de maintenir l'enthousiasme et les

perspectives positives qui, il y a seulement quelques semaines, nous habitaient. »

Frères et Sœurs, les semaines du temps pascal que nous vivons forment un chemin qui développe en nous la capacité de vivre non plus dans la présence physique du Christ, mais dans sa présencepar la personne de l’Esprit Saint. Ces deux aspects de la présence du Christ à ses disciples seréunissent en un même objectif : assurer, approfondir et développer la communion du Christ avecles siens. Cette communion s’approfondit et se développe par la manière dont ils gardent sa Parole : ceux qui l’aiment sont ceux qui gardent ses commandements et qui les mettent en pratique, etceux-là deviennent ceux que Dieu lui-même aime, ceux auprès desquels il vient demeurer.

Lundi 11 mai 2020

SAINTE MARGUERITE MARIE ALACOQUE

ENCORE UN AUTRE SAINT... DE MON SEING !

Et, plus que vous ne l’imaginiez peut-être, vous savez désormais que

l’Afrique est bien fleurie...

Et maintenant, vous vous en doutez, une Française vient...il faut bien !

Aussi vrai que nous voulons rester dans les liens !

Mais pourquoi elle ? Je la crois d’une certaine manière collée à nous par le truchement d’un de nos clochers. Elle en est une messagère...

Pas vrai ?

APPRECIONS !

Mercredi 13 mai 2020

SAINT JACQUES LE MAJEUR

Saint Jacques le majeur, fils de Zébédée et de Salomé, est le frère aîné de l'Apôtre Jean. La tradition le nomme « Jacques le majeur » pour le différencier d'un autre Apôtre qui porte le même prénom, Jacques fils d'Alphée. Le Nouveau Testament décrit un homme passionné, audacieux et décidé. Comme il partage cette personnalité avec son frère Jean, tous deux sont surnommés Boanergès, qui veut dire « fils de tonnerre » selon l'évangile de Marc (Mc 3,17).

Dimanche 7 mai 2020

SAINTE THERESE DE LISIEUX

UN AMOUR MISERICORDIEUX


Malgré son exceptionnelle générosité à répondre dès son jeune

âge aux appels du Seigneur, Thérèse avait un sens aigu de sa condition de pécheur. Nous aussi frères et sœurs, nous devons découvrir un jour que nous sommes profondément pécheurs et que nous avons vraiment besoin d’être sauvés par le Christ.

Dimanche 10 mai 2020

«AVOIR L'ESPRIT DE COLLABORATION POUR MIEUX ÉVANGÉLISER »

En ce dimanche, la première lecture nous fait contempler l’Église primitive après la Pentecôte. Elle se composait de nombreuses classes de gens de nationalités différentes. Entre Grecs et Juifs de Palestine régnaient depuis longtemps de la méfiance et même de la haine. Mais ceux qui avaient étéconvertis au Christ étaient unis par l’amour chrétien. Mais comme d’habitude le Malin se saisit de ces anciens préjugés, dans l’espoir d’introduire dans l’Eglise des éléments de discorde. Il fallait alors vite agir pour supprimer toute occasion de mécontentement et éviter les divisions. C’est ce qu’ont fait les apôtres qui décidèrent alors de se consacrer eux-mêmes à l’annonce de la parole et de confier le service des repas aux diacres qu’ils finirent par choisir. La leçon est claire.

Dimanche 7 mai 2020

SAINTE THERESE DE LISIEUX

UN AMOUR MISERICORDIEUX


Malgré son exceptionnelle générosité à répondre dès son jeune

âge aux appels du Seigneur, Thérèse avait un sens aigu de sa condition de pécheur. Nous aussi frères et sœurs, nous devons découvrir un jour que nous sommes profondément pécheurs et que nous avons vraiment besoin d’être sauvés par le Christ.

Mardi 5 mai 2020

SAINT THOMAS MORE

« On me reproche de mêler boutades, facéties et joyeux propos aux sujets les plus graves. Avec Horace, j'estime qu'on peut dire la vérité en riant. Sans doute aussi convient-il mieux au laïc que je suis de transmettre sa pensée sur un mode sérieux et solennel, à la façon des prédicateurs »

Saint Thomas More dans « l'utopie ».

Dimanche 3 mai 2020

LE CHRIST, VRAI PASTEUR ET MAÎTRE DE VIE !

Paix à vous toutes et tous, mes sœurs et frères dans le Christ ! Que nous le voulions ou non, nous n’échappons plus au « confinement » ... jusqu’à nouvel ordre ! Les soignants et aides-soignants sont toujours au four et au moulin pour tenter de « sauver » des vies. Le Covid-19 aura, en un sens, marqué des points et paralysé sensiblement notre rythme de vie socio-économico-religieuse, en faisant de nous comme des « brebis » égarées et craintives qui recherchent désespérément leur « berger !

Vendredi 1er mai 2020

SAINTE RITA

Sainte Rita vécut en Italie de 1381 à 1457. De son vrai nom Margherita qui veut dire « perle ».
C'est un nom providentiel car Rita a bien été au XVè siècle un des plus beaux joyaux de
l'église. Les parents de Rita, Antonio Lotti et Aimée Ferri, vivaient à Roccaporena à trois kilomètres de Cascia en Ombrie. Antonio et Aimée vivent la béatitude des «artisans de paix». Ils jouent le rôle de médiateurs entre les familles entrées dans la spirale de la violence, et de la «vendetta». Couple très pieux, Comme Zacharie et Élisabeth, ils sont âgés, lorsque naît Rita.

Mercredi 29 avril 2020

DE MON SEING, UN AUTRE SAINT... DÉCOUVRONS !

Charles LWANGA

C’est avec joie que, pour mes chers paroissiennes et paroissiens, j’ai fait un tour franc sans détour dans le jardin fleuri de la belle Afrique. En dépit de ses séductions fascinantes auxquelles répondent – il faut l’avouer – en toute cohérence, les vibrations languissantes de mon cœur, me voici heureusement de retour à cause de cette mission d’Amour... Et je porte à la main, une fleur toute fraîche...

J’estime qu’elle peut nous embaumer de son parfum ; comme la fleur du froment, j’ose espérer qu’elle va nous nourrir et nous fortifier ! Voilà pourquoi, pour nous, je l’ai cueillie !

Vendredi 1er mai 2020

SAINTE RITA

Sainte Rita vécut en Italie de 1381 à 1457. De son vrai nom Margherita qui veut dire « perle ».
C'est un nom providentiel car Rita a bien été au XVè siècle un des plus beaux joyaux de
l'église. Les parents de Rita, Antonio Lotti et Aimée Ferri, vivaient à Roccaporena à trois kilomètres de Cascia en Ombrie. Antonio et Aimée vivent la béatitude des «artisans de paix». Ils jouent le rôle de médiateurs entre les familles entrées dans la spirale de la violence, et de la «vendetta». Couple très pieux, Comme Zacharie et Élisabeth, ils sont âgés, lorsque naît Rita.

Dimanche 26 avril 2020

 

 

Que notre cœur soit brûlant,comme celui des Pèlerins d'Emmaüs, à la lecture des écritures !

 

Ce passage d’Évangile, nous le connaissons. Il est souvent pris dans des parcours catéchétiques pourceux qui se préparent à communier pour la première fois, enfants, adolescents, adultes ou pour ceux qui se préparent à professer leur foi devant la communauté. C'est toujours dangereux de croire que nous connaissons, voire que nous maîtrisons un passage biblique, comme si Dieu n'avait plus rien à nous dire à travers ce passage !

Jeudi 23 avril 2020

SAINT THOMAS, APÔTRE

Le doute et la foi

Saint Thomas, l’un des douze apôtres choisis par Jésus, dès les premiers jours de sa vie publique, pour en faire l’un de ses apôtres.

Thomas a probablement passé environ trois ans de sa vie en compagnie de Jésus, à l’écouter, à le voir agir, à prier avec lui et à l’accompagner dans ses rencontres avec les personnes et les foules qu’il côtoyait. Et pourtant, lors de la résurrection de Jésus, Thomas doute : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne metspas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Pour la postérité, il a reçu le qualificatif d'Incrédule.

Mardi 21 avril 2020

SAINT BARTHÉLÉMY

« Il est vraiment ressuscité », témoignent les Apôtres. Aujourd'hui, nous allons jeter un regard sur un des Apôtres, saint Barthélémy, célébré chaque année le 24 août. Originaire de Cana en Galilée, il est celui que le Christ appela Nathanaël. Conduit à Jésus par Philippe, Jésus le reconnut comme un homme qui ne sait pas mentir. L'on peut se demander qu'est-ce qui s'est passé sous le figuier ? Pétri des enseignements et du témoignage de Jean le Baptiste, Nathanaël, homme de bonne volonté avait des

dispositions droites et sincères. C'est ainsi qu'il n’hésita pas à suivre Jésus.

Dimanche de la Divine Miséricorde

19 avril 2020

JOIE, INCRÉDULITÉ, FOI ET MISSION !

Pâques 2020, célébrée dans le confinement, loin des églises annuellement bondées : un événement chrétiennement « anormal » ! La joie pascale était un paradoxal mélange de douleur etd’allégresse. Elle a certes été amoindrie par le Covid-19, mais elle était tout de même dans les cœurs meurtris... Après l’octave pascale, nous voici arrivés au deuxième dimanche de Pâques appelé« dimanche de Thomas » (dans les rites copte et byzantin) et « dimanche de la divine Miséricorde » (proclamé par le pape Jean-Paul II, en 2000). C’est aussi en ce premier dimanche après Pâques qu’auIVe siècle, à Rome, les nouveaux baptisés (de la vigile pascale) déposaient leurs « vêtements blancs » reçus au baptême pour, enfin, rejoindre l’assemblée réunie. Ainsi parle-t-on aussi de « dimanche in albis » (en aubes) !

Jeudi 16 avril 2020

SAINTE BAKHITA

A la découverte d’une sainte exceptionnelle !

Angoissée par des enlèvements coup sur coup, victime de douleurspantelantes au creuset d’un esclavage dur et ardu, elle s’ouvritadmirablement à la grâce en Italie. Qui l’eût cru ? Les chemins duSeigneur sont impénétrables. Véritable fleur d’Afrique, son destin futvraiment exceptionnel !

Lundi de Pâques 13 avril 2020

CROIRE EN LA RESURRECTION DU CHRIST

 EST LE FRUIT D'UN CHEMINEMENT SPIRITUEL

 

En ce jour de Pâques, nous sommes invités à revenir au cœur de la foi, à son fondement qui est la résurrection du Seigneur. La foi chrétienne tient par la vérité du témoignage selon lequel le Christ est ressuscité des morts.

Saint Paul le dit avec une grande force : « Mais si le Christ n’est pas ressuscité,

vide alors est notre message, vide aussi notre foi. »

Frères et Sœurs, depuis le début du confinement, le bouleversement de notre vie quotidienne impacte, par la même occasion, l’ordinaire des chrétiens.

Mardi 14 avril 2020 

« Les hommes d'aujourd'hui ont plus besoin de témoins

que de maîtres.
Et lorsqu'ils suivent des maîtres, c'est parce que leurs maîtres sont devenus des témoins. »

Cette affirmation du pape Paul VI est toujours d'actualité ! Alors que nous avons renouvelé la profession de foi de notre baptême à la vigile Pascale, je vous propose ces prochains jours des témoins pour nous aider à vivre notre foi. L'Église nous offre des témoins avec de nombreux saints. Aujourd'hui, nous allons suivre une petite femme par la taille mais grande par sa foi vécue au service des pauvres, sainte Mère Térésa de Calcutta.

Mardi 14 avril 2020 

« Les hommes d'aujourd'hui ont plus besoin de témoins

que de maîtres.
Et lorsqu'ils suivent des maîtres, c'est parce que leurs maîtres sont devenus des témoins. »

Cette affirmation du pape Paul VI est toujours d'actualité ! Alors que nous avons renouvelé la profession de foi de notre baptême à la vigile Pascale, je vous propose ces prochains jours des témoins pour nous aider à vivre notre foi. L'Église nous offre des témoins avec de nombreux saints. Aujourd'hui, nous allons suivre une petite femme par la taille mais grande par sa foi vécue au service des pauvres, sainte Mère Térésa de Calcutta.

Samedi Saint 11 avril 2020 

CHERS AMIS,

 

Nous voici déjà et enfin au Samedi saint, déjà: car nous n'avons pas pu vivre ces dernières semaines les célébrations de ce temps de carême, enfin: car cela nous amène à Pâques, à la résurrection.

 

Ce Samedi saint va certainement plus nous marquer cette année. Oui, il va plus nous marquer car c'est le seul jour de l'année sans eucharistie. Même un vendredi saint, alors que la messe n'est pas célébrée, la communion est proposée. Le Samedi saint, le Seigneur creuse en nous le manque. Il prépare en chacun d'entre nous l'espace qui ne pourra être comblé que de sa présence de Ressuscité. Par le silence et dans le silence de ce jour, Il se manifeste à nous, en perçant ce silence par la Bonne nouvelle de la résurrection. 

Ce jour est au milieu des trois jours  du triduum Pascal. Comme au milieu de l'attente, cette attente remplie de souffrance, mais aussi d'espérance.

Ce samedi est le jour du sabbat, le jour du grand silence pour les disciples mais il est vécu dans les pleurs par ceux qui portent encore dans leur cœur les images douloureuses de la mort de Jésus.

Naturellement, chez les disciples, nous voyons le trouble, les peurs qui marquent notre vie en ce moment.

En fait, tout se passe sans qu'on s'en aperçoive. Le Samedi saint, rien n'est visible et, pourtant, Jésus sauve! 

Demandons que nous laissions le Seigneur s'installer dans nos manques.

 

Très bonne route vers Pâques.

 

Père Pierre Machenaud

Vendredi Saint 10 avril 2020

« MON DIEU, MON DIEU POURQUOI M'AS-TU ABANDONNÉ  ?»

Ce cri de Jésus doit résonner en nous très fort, en ce temps que nous vivons. Il ne faut pas se le cacher, nous vivons une Semaine Sainte exceptionnelle et inédite. Et je nous invite chacun à dire tous les jours « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?».

« Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Mais, notre Dieu a-t-il vraiment abandonné son Fils à son triste sort, en lui tournant le dos au moment-même où il avait besoin d’être réconforté ? Si oui, alors il nous abandonnera certainement

dans notre malheur « covidal ». Heureusement c’est non, contrairement à ce qui s’enseignait jadis.Car Jésus cite, comme à son habitude la Parole de Dieu. Donnons donc la parole à François-XavierDurrwell, l’un des plus célèbres théologiens de la mort du Christ, pour nous éclairer et nous donner espoir.

Vendredi Saint 10 avril 2020

« MON DIEU, MON DIEU POURQUOI M'AS-TU ABANDONNÉ  ?»

Ce cri de Jésus doit résonner en nous très fort, en ce temps que nous vivons. Il ne faut pas se le cacher, nous vivons une Semaine Sainte exceptionnelle et inédite. Et je nous invite chacun à dire tous les jours « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?».

« Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Mais, notre Dieu a-t-il vraiment abandonné son Fils à son triste sort, en lui tournant le dos au moment-même où il avait besoin d’être réconforté ? Si oui, alors il nous abandonnera certainement

dans notre malheur « covidal ». Heureusement c’est non, contrairement à ce qui s’enseignait jadis.Car Jésus cite, comme à son habitude la Parole de Dieu. Donnons donc la parole à François-XavierDurrwell, l’un des plus célèbres théologiens de la mort du Christ, pour nous éclairer et nous donner espoir.

Jeudi Saint 9 avril 2020 

« MÉMORIAL, SERVICE ET AMOUR »

 

Bien-aimés de Dieu, nous sommes entrés dans la « Semaine sainte » avec un « Dimanche des rameaux » … sans les beaux rameaux-palmes que nous étions habitués, chaque année, à trémousser pour acclamer Jésus de Nazareth, le Messie, entrant dans la ville de Jérusalem ! C’était un véritable dimanche de passion, en écoutant et/ou en lisant, en famille (et non plus à l’Eglise !), le « récit de la Passion » de notre Seigneur ! Confinement oblige !

SEMAINE SAINTE

 « MAINTENANT, NOTRE MARCHE PREND FIN DEVANT TES PORTES, JÉRUSALEM ! »

(Ps 121, 2)

Si nous voulons une signification de la semaine sainte, elle est bien pleine dans ce verset biblique ! De fait, elle est un appel à se mettre en route pour l’ultime étape. Le temps de carême vécu comme exode intérieur nous préparait à un sentier plus étroit, nous conduisait à un sommet, celui de la Passion.

Nous y sommes bienvenus !

Dimanche 5 avril 2020 

CHES AMIS,

Ce dimanche, le dimanche des Rameaux et de la Passion, nous entrerons dans la semaine Sainte, cette semaine qui a changé le monde ! Nous vivrons cette semaine, cette année, dans un contexte très particulier. Vous ne pourrez pas assister physiquement aux offices, et nous prêtres, nous célébrerons sans peuple. Que ce temps soit un temps de conversion qui nous aide à mieux entrer dans l'histoire du Salut, la vie plus forte que la mort. 

Dimanche 31 mars 2020 

A la découverte d’une sainte exceptionnelle !

Angoissée par des enlèvements coup sur coup, victime de douleurspantelantes au creuset d’un esclavage dur et ardu, elle s’ouvritadmirablement à la grâce en Italie. Qui l’eût cru ? Les chemins duSeigneur sont impénétrables. Véritable fleur d’Afrique, son destin futvraiment exceptionnel !

Dimanche 29 mars 2020 

CELUI QUI NOUS A CREES PEUT NOUS RECREER !

Homélie du Père Bienvenue

Je me permets un avant-propos de mon homélie pour dire toute ma gratitude au Père Pierre MACHENAUD, et ceci à double titre d’avoir eu la bonne et géniale idée de créer ce canevas du mot du curé et de nous y offrir l’occasion de nous exprimer… 

Dimanche 8 mars 2020 

NOUS SOMMES EN MARCHE VERS PÂQUES

            En ce temps de carême, nous sommes appelés une nouvelle fois à prendre le chemin de la vie, et ce chemin de la vie, il s’ouvre devant nous, pour nous, pour chacun et chacune d’entre nous.

            Le temps du Carême est un temps de conversion. Il nous invite précisément à redécouvrir les ressorts de notre liberté, à redécouvrir les enjeux de nos décisions, à redécouvrir la solidarité qui nous unit à tous les hommes.

Dimanche 1er mars 2020 

« POUSSES PAR L'ESPRIT SAINT, ENTRONS AU DESERT »

 

            Aujourd’hui, premier dimanche de carême, Jésus est conduit au désert par l’Esprit de Dieu, pour y être tenté. Il n’était pas allé à la recherche de la tentation, mais il voulait être seul, méditer sa mission et son œuvre et se préparer par le jeûne et la prière au combat contre le mal. Mais, Satan, sachant que la venue du Christ menaçait ses plans mortifères, décida de le soumettre  à la tentation. Sachant que notre Sauveur avait revêtu notre humanité avec tous ses dangers, il voulut le prendre là où tout homme est le plus vulnérable. En effet, après quarante jours de jeûne et de prière, le Sauveur était affaibli et amaigri par la faim et la soif. Mais grâce  à la Parole de Dieu, il détourna tous les pièges de l’ennemi. Il refusa de mettre Dieu à l’épreuve et renonça à l’idolâtrie.  

Dimanche 23 février 2020 

DE LA LOI DU TALION A LA NON-VIOLENCE

 

Nous poursuivons la méditation commencée dimanche dernier, sur l'accomplissement des Écritures par Jésus Christ, et nous abordons ici la question de la loi du Talion qui ouvre une réflexion sur la justice, puis le problème difficile de l'amour des ennemis.

Dimanche 02 février 2020 

UNE VIE DONNÉE

Toute vie est un don de Dieu. 

Toute vie est une vie donnée par Dieu.

Nous sommes invités à donner notre  vie à Dieu.

Par le baptême nous sommes consacrés à Dieu, éthologiquement nous appartenons à Dieu.

Dimanche 09 février 2020 

«  VOUS ETES LE SEL DE LA TERRE,

VOUS ETES LA LUMIERE DU MONDE ». Mt 5, 13s

 

  1. Du contexte d’émergence de cette phrase à sa signification

Jésus est en début de ministère et cette phrase intègre profondément ce que l’on appelle « LE SERMON SUR LA MONTAGNE ». Plus précisément, cette phrase de Jésus se situe de plain-pied dans les béatitudes à la suite desquelles, elle est placée ! L’ayant située, que faut-il en comprendre ?

 

Dimanche 26 janvier 2020 

CHERS AMIS,

 

En cette semaine de Prière pour l’unité des chrétiens, le P. Pierre me demande de prendre la parole pour vous. J’aimerais déjà dire ma reconnaissance pour l’accueil que vous nous avez réservé, à moi et mon mari qui est lui catholique, lors des vœux de votre Eglise. Je me suis sentie chez moi lors de ce repas où j’ai pu partager sur différents sujets qui pourraient s’accomplir ensemble, car cela semblait comme une évidence : Eglise Verte, dîners Alpha,…

Dimanche 19 janvier 2020 

ON NE DECOUVRE PAS DIEU TOUT SEUL

 

            La liturgie nous a fait reconnaître en Jésus le Sauveur, le Roi et le Fils de Dieu. Il est l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Il est donc celui qui peut apporter la réconciliation entre les hommes. Notre foi en lui nous ouvre immédiatement au monde entier, à l’égard duquel nous sommes invités à faire progresser le respect, la paix et l’amour.

Dimanche 22 décembre 2019 

ISAÏE ANNONCE L'EMMANUEL; L'ANGE ANNONCE JÉSUS ...

En nous amusant à traduire les deux noms « EMMANUEL » et « JÉSUS » dans un langage mathématique, nous obtenons les égalités ci-après : EMMANUEL = DIEU PARMI NOUS et JÉSUS = DIEU SAUVE.

Et comme nous savons par ailleurs que l’Emmanuel et Jésus identifient la même personne, il s’ensuit que le Dieu parmi nous, c’est le Dieu qui sauve. Le nom « Jésus » indique ce pourquoi Dieu s’est fait « Emmanuel » et se présenterait du coup comme le contenu ou la finalité ou encore mieux la mission de l’Emmanuel : Dieu s’est fait Emmanuel pour nous sauver !

Dimanche 5 janvier 2020 

LUMIERE DES ECRITURES

 

La solennité de ce jour mérite bien son nom par les effets qu'elle produit. «Épiphanie» signifie «manifestation» ou « apparition ». Cette manifestation concerne Jésus. La Bible contient plusieurs récits où Dieu se manifeste à son peuple. Nous avons le récit de la visite des bergers des environs de Bethléem la nuit de Noël, les noces de Cana, aussi le baptême de Jésus dans le Jourdain. Mais l'Epiphanie célèbre, ainsi que le rapportent l'évangile et la tradition, la manifestation du Fils de Dieu, Jésus, au monde dans toute sa diversité, telle qu'elle est symbolisée par les mages.

Dimanche 12 janvier 2020 

« LAISSE JESUS FAIRE »

 

            Jean, en baptisant dans le Jourdain, était loin d’imaginer la surprise qui l’attendait. Jésus monte dans les eaux  pour se faire baptiser. Quel paradoxe ! Saisi de crainte, Jean le retient. Mais la divine voix du Fils reprend tendrement : « Pour le moment, laisse-moi faire ». Alors, Jean laisse faire et découvre ce qu’il y a de plus grand : Dieu se révèle comme le Dieu en trois Personnes : le Père, le Fils et l’Esprit-Saint. 

Dimanche 15 décembre 2019 

«VOUS AVEZ DEMANDE LE SAUVEUR, NE QUITTEZ PAS ... »

 

            « Es-tu celui qui doit venir ? Ou devons-nous en attendre un autre ? » Du fond de sa prison, Jean-Baptiste lance un appel de détresse ! Celui d’un homme de foi et d’engagement qui attend Jésus comme sauveur du monde dans lequel il vit et qui y a consacré toute sa vie ! Alors que Jésus est plus proche que jamais… Il est saisi par le doute, décontenancé par Jésus, ses œuvres, sa prédication, son style : Jésus n’est pas le messie guerrier que certains attendaient.  Il prend le temps de rencontrer chacun comme un être irremplaçable; Il tourne le dos à toute libération par la force brutale et montre l'essentiel : il est Dieu qui s'est fait homme venant à la rencontre de l'Homme. Jean "est emprisonné", il ne s'y reconnait plus.

Dimanche 8 décembre 2019 

APPEL À UNE VRAIE CONVERSION !

 

            Avec ce deuxième dimanche de l’Avent, nous faisons un pas de plus vers le jour « J », la Nativité du Seigneur. Et la solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie,coïncidant avec ce même dimanche, est reportée au lendemain, le « violet » liturgique de l’Avent cédant évidemment la place au « blanc » ! Le « Gloire à Dieu » revient aussi au galop en ce jour de fête en l’honneur de la Vierge Marie ! Mais, revenons à notre dimanche de l’Avent, dont la méditation des textes s’avère très enrichissante pour notre vie chrétienne…

Dimanche 1er décembre 2019 

SE PREPARER A LA NAISSANCE DU FILS DE DIEU

 

         Le dernier dimanche du temps ordinaire, nous célébrons le Christ Roi. Le dimanche suivant, la nouvelle année liturgique commence par le temps de l’Avent. Donc, le temps de l’Avent, temps de préparation à Noël, évoque l’avènement d’un roi ou sa joyeuse entrée dans une ville. Cette période de conversion et d’attente durant quatre semaines nous prépare au 25 Décembre, mais elle nous fait surtout lever les yeux vers le Seigneur qui advient sans cesse et dont nous attendons le retour glorieux.

 

         

Dimanche 24 novembre 2019

« QUE TON REGNE VIENNE »

 

         Aujourd’hui, c’est la solennité du Christ-Roi et  l’évangile nous présente le Christ en croix. Oui il y eut un drame. Le ciel et la terre furent témoins d’un conflit qui déboucha sur la mort du Fils de Dieu. Il avait crié en plein milieu du jardin de Gethsémani : « Mon Père s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Non pas ma volonté mais la tienne ». Le Ciel tout entier et la terre dans sa totalité avaient vu le Fils de Dieu vivre la solitude, l’insulte, le mépris et le rejet. Le Créateur du ciel et de la terre venait d’être condamné par ses propres créatures qui osaient même crier : «  Il en a sauvé d’autres. Qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ». 

Dimanche 17 novembre 2019 

ADIEU, TEMPLE !

 

         Lentement mais sûrement, nous approchons de la fin de l'année liturgique. La chute des feuilles de l'automne nous rappelle aussi que toute chose s'en va vers une "fin". En ce dimanche, nous méditons un extrait du "discours eschatologique" ou "discours sur les derniers temps".

 

         "Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »

 

         Ces paroles de Jésus ne visent pas la fin des temps ; pour les disciples, une catastrophe où disparaîtrait le temple ne pouvait être que le prélude d'une intervention de Dieu qui mettrait fin au monde. D'où la question des disciples: "Maître, quand cela arrivera-t-il ?"

Dimanche 24 novembre 2019

« QUE TON REGNE VIENNE »

 

         Aujourd’hui, c’est la solennité du Christ-Roi et  l’évangile nous présente le Christ en croix. Oui il y eut un drame. Le ciel et la terre furent témoins d’un conflit qui déboucha sur la mort du Fils de Dieu. Il avait crié en plein milieu du jardin de Gethsémani : « Mon Père s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Non pas ma volonté mais la tienne ». Le Ciel tout entier et la terre dans sa totalité avaient vu le Fils de Dieu vivre la solitude, l’insulte, le mépris et le rejet. Le Créateur du ciel et de la terre venait d’être condamné par ses propres créatures qui osaient même crier : «  Il en a sauvé d’autres. Qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ». 

Dimanche 10 novembre 2019

FIN DE L'HOMME, FIN DERNIERE ! (LA MORT, ET APRES ?)

Les questions que les contemporains de Jésus se posent sur la résurrection des morts, sont aussi identiquement les nôtres aujourd’hui : nous voudrions savoir comment cela va se passer ; les impossibilités se pressent dans notre esprit, l’exemple de la femme aux sept maris utilisé par ceux qui nient la résurrection nous interpelle et la réponse que donne Jésus ne nous satisfait pas pleinement… Interrogé sur ce sujet, saint Paul répond : « Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. » (1Corinthiens 15,51-53)

Dimanche 3 novembre 2019 

UN VRAI TEMPS DE TOUSSAINT !

 

Voilà une expression largement utilisée à longueur d’année pour définir des conditions maussades, grises, humides  et fraîches, mais aussi pour parler de ce temps où nous fêtons tous les saints et nous commémorons tous les fidèles défunts.

 

Je ne sais pas si en Europe, avec la dégradation climatique et le raccourcissement de la luminosité quotidienne du soleil, on n’a pas noirci ce temps ! 

Dimanche 20 octobre 2019

AU-DELÀ DU DOUTE : PRIER SANS SE LASSER !

            Les textes liturgiques de ce dimanche sont rassurants sur l’efficacité de la prière. Nous avons l’histoire de Moïse, les mains levées (avec l’appui d’Aaron et d’Hour) en signe de prière, qui obtient ainsi la victoire sur les Amalécites. Il y a aussi l’histoire de ce « juge inique » (sans nom !) qui finit tout de même par « faire justice » à une veuve qui ne cesse de l’importuner. Et Jésus nous rassure que la prière obtient toujours sa réponse ; nous ne devons donc pas nous décourager… Pourtant, on est souvent déçu par le peu de résultat de nos prières et on a l’impression de ne pas être exaucé du tout. Jésus se tromperait-il ? Peut-être, faudrait-il relire attentivement la parabole de ce jour !

Dimanche 13 octobre 2019 

LE SALUT DE DIEU EST OFFERT A TOUS LES HOMMES

Dimanche après dimanche, la lecture de l’Évangile de saint Luc nous conduit à approfondir ce qu’est la condition de disciple, la condition de celles et de ceux qui suivent le Christ sur son chemin, même s’ils n’en connaissent pas encore le terme, ni surtout la façon dont il va s’achever. Nous avons vu comment, progressivement, Jésus après avoir appelé les disciples à la pauvreté radicale, les a appelés à la foi, ou plus exactement, a mis en évidence comment la foi était le cœur de la démarche de ceux qui veulent le suivre. Aujourd’hui, les lectures mettent en relation la foi et l’action de grâce. 

Dimanche 20 octobre 2019

AU-DELÀ DU DOUTE : PRIER SANS SE LASSER !

            Les textes liturgiques de ce dimanche sont rassurants sur l’efficacité de la prière. Nous avons l’histoire de Moïse, les mains levées (avec l’appui d’Aaron et d’Hour) en signe de prière, qui obtient ainsi la victoire sur les Amalécites. Il y a aussi l’histoire de ce « juge inique » (sans nom !) qui finit tout de même par « faire justice » à une veuve qui ne cesse de l’importuner. Et Jésus nous rassure que la prière obtient toujours sa réponse ; nous ne devons donc pas nous décourager… Pourtant, on est souvent déçu par le peu de résultat de nos prières et on a l’impression de ne pas être exaucé du tout. Jésus se tromperait-il ? Peut-être, faudrait-il relire attentivement la parabole de ce jour !

Dimanche 6 octobre 2019

PATIENCE ET CONFIANCE DANS LA FOI

            « Combien de temps Seigneur, vais-je t’appeler au secours, et tu n’entends pas…crier contre la violence et tu ne délivres pas ». C’est là le cri du désespéré qui ose adresser à Dieu ses inquiétudes devant son silence apparent face au mal. C’est un cri d’appel au secours. Pour demander des comptes à Dieu il faut avoir de l’audace ! Mais c’est bien plus qu’une demande de comptes. C’est le cœur miséricordieux de celui qui ose encore dénoncer le mal, sans crainte, devant l’ennemi plus fort. C’est le cri de celui qui ne perd jamais la foi : « je guetterai ce que dira le Seigneur ». Avoir la foi, c’est aussi savoir être patient dans les épreuves les plus redoutables et apparemment insurmontables humainement.

Dimanche 29 septembre 2019 

LAZARE OU "DIEU SECOURT"

 

            Dans l'évangile de Luc, l'on trouve souvent des nantis aveuglés par la richesse au point de s'égarer loin de Dieu. C'est le cas du riche dont il est question dans l'évangile de ce dimanche. Il est le prototype de ceux qui sacrifient les relations humaines à cause des richesses matérielles. Contrairement au gérant habile (évangile de dimanche dernier) qui a su s'attirer des amis avec l'argent de son patron (Lc 16,8).

            Le riche qui se revêtait de pourpre a creusé un fossé énorme le séparant du pauvre Lazare. Dans son égoïsme jouisseur, il ne songe pas au prochain qu'il pourrait aider, comme Dieu lui en faisait obligation dans la loi. 

 

Dimanche 22 septembre 2019

LE COMPTE RENDU !

            

Nous ne sommes pas « propriétaires » mais « intendants »... L'intendant rendra un jour compte de sa gestion. Attention à ne pas nous laisser surprendre !

 

Quelle est la meilleure façon de préparer cette évaluation, cette reddition de compte? C'est le bon emploi des richesses : faire de l'argent un instrument de partage et créer ainsi des amitiés solides !

Dimanche 15 septembre 2019 

SE REJOUIR

 

            Dans ce superbe passage d’évangile de ce dimanche, ce verbe est répété plusieurs fois comme un refrain. Tout d’abord, nous pouvons nous poser la question : « qu’est ce qui nous réjouit dans notre vie ? » Après avoir répondu à cette question, nous dire quels moyens nous prenons pour vivre cette joie, mais aussi : « est-ce que nous partageons cette joie autour de nous ? Une joie partagée est une joie qui résonne, une joie qui grandit.

 

Dimanche 30 juin 2019 

LE REGNE DE DIEU EST PARMI VOUS !

            Au moment de terminer ma mission dans le Groupement paroissial Notre Dame, la relecture de ce que j’ai vécu comme pasteur mais aussi comme brebis au milieu de vous éclaire ma foi d’une étonnante lumière et m’inspire de faire de ce dernier édito une humble profession de foi. 

 

Dimanche 8 septembre 2019

« UN JOUR NOUVEAU COMMENCE, UN JOUR RECU DE TON PERE;

NOUS L'AVONS REMIS D'AVANCE EN TES MAINS TEL QU'IL SERA. »

 

En reprenant cette hymne que nous chantons lors des laudes en semaine, puissions-nous commencer cette année pastorale nouvelle en la voyant comme un don de Dieu, à travers les personnes que nous allons rencontrer, les sacrements vécus ensemble, la prière individuelle et communautaire.

Dimanche 23 juin 2019

« RECEVOIR ET TRANSMETTRE »

 

            En cette fête du Saint-Sacrement, l’Eglise nous invite à méditer un passage de la lettre de saint Paul à la jeune communauté de Corinthe.

 

            Paul rappelle qu’il transmet ce qu’il a reçu. Cette transmission est la mission de tous les baptisés et certains d’entre eux sont appelés à la vivre de façon particulière par le ministère sacerdotal.

 

            Le dimanche 30 juin, nous rendrons grâce pour les prêtres qui, par leur vie, leurs enseignements, leurs accompagnements, ont transmis ce qu’ils ont reçu.

Dimanche 10 juin 2019

JE CROIS EN L'ESPRIT SAINT

Parce que nous sommes des êtres de chair, faits de matière, tout ce qui est immatériel nous laisse une certaine impression ou sensation de vide. Cela est si l’on peut ainsi dire normal, sans être pour autant chose insurmontable, surtout quand nous nous inscrivons dans une vraie démarche de foi. 

Dimanche 16 juin 2019 

« DIEU N'EST PAS SOLITAIRE»

 

La révélation chrétienne vient tout bouleverser : en Dieu existe l'altérité. Dans le dictionnaire, à « altérité » je trouve : « Caractère de ce qui est autre ». Dieu fait place à l'autre, il a en lui cette gratuité, ce don, pour partager avec l'autre. Dieu est donc don et partage. C’est l’affirmation de la foi chrétienne qui nous est ainsi révélée en Jésus Christ. En effet, en observant Jésus nous découvrons une vie totalement décentrée de lui-même. Jésus se montre accueillant à l'imprévu, rentrant en contact avec le tout-venant. Jésus nous montre que Dieu est relation avec les hommes et relation en lui-même. Régulièrement les évangélistes nous rapportent que Jésus est en prière avec le Père.

 

Dimanche 2 juin 2019 

OSONS DIRE POUR ALLER DE L'AVANT !

Dans le contexte difficile vécu par l’Église, nous avons été plus d’une trentaine du groupement à nous retrouver à Eaubonne une soirée en avril. Prêtres, laïcs, religieuses, nous avons échangé ensemble, en toute confiance. Nous nous sommes réconfortés et avons prié. Par ce compte-rendu, nous vous partageons la teneur de ces échanges.

 

Dimanche 26 mai 2019

LE REGARD TOURNE VERS LE CIEL,

PREPARONS NOS COEURS POUR RECEVOIR L'ESPRIT SAINT

 

            Les textes de ce dimanche dirigent nos regards vers la fête de la Pentecôte .

 

Mais avant, notre Seigneur Jésus-Christ retournera vers son Père

Dimanche 19 mai 2019 

« DÎNER DE TRAVAIL »

            

Ce dernier repas a les allures d’un dîner d’au-revoir ou mieux encore d’à-Dieu. C’était à la veille de la passion.

La liturgie, en ce 5e dimanche, l’a placé presque à la veille de l’Ascension. C’est un dernier repas aux dimensions d’un dîner de travail. 

 

Dimanche 26 mai 2019

LE REGARD TOURNE VERS LE CIEL,

PREPARONS NOS COEURS POUR RECEVOIR L'ESPRIT SAINT

 

            Les textes de ce dimanche dirigent nos regards vers la fête de la Pentecôte .

 

Mais avant, notre Seigneur Jésus-Christ retournera vers son Père

Dimanche 12 mai 2019

DIEU FAIT DE L'EXTRAORDINAIRE AVEC DES GENS ORDINAIRES

Ce 4e dimanche de Pâques est consacré à la prière pour les vocations. J’en profite pour vous faire part d’une prise de conscience lors d’un pèlerinage à Rome il y a quelques années : Dieu fait de l’extraordinaire avec des gens ordinaires.

Dimanche 5 mai 2019 

DE PÂQUES A PENTECÔTE…

            Maintenant que le Christ est ressuscité d’entre les morts, va-t-Il se reposer et nous aussi, après un temps de carême plus ou moins intensément vécu ?

Eh bien, non, heureusement ! Dieu n’est pas encore tout en nous (cf.1 Co 15, 28) et l’œuvre de la re-création n’est pas encore achevée.

L’Esprit du Christ y travaille toujours et nous, avec Lui !

 

Dimanche 12 mai 2019

DIEU FAIT DE L'EXTRAORDINAIRE AVEC DES GENS ORDINAIRES

Ce 4e dimanche de Pâques est consacré à la prière pour les vocations. J’en profite pour vous faire part d’une prise de conscience lors d’un pèlerinage à Rome il y a quelques années : Dieu fait de l’extraordinaire avec des gens ordinaires.

Dimanche 21 avril 2019

RECONSTRUISONS L'EGLISE

Nous avons tous dans notre mémoire les images reflétant ce dramatique feu qui emporta la toiture de Notre-Dame de Paris et endommagea cette cathédrale. Nous nous sentons tous consternés. Cette maison commune, cette cathédrale au cœur de notre capitale, est pour tous un symbole, le lieu le plus visité d'Europe. Ce n'est pas qu'un tas de pierres dont la toiture a brûlé. 

Dimanche 14 avril 2019 

DE L'OVATION A LA CRUCIFIXION

Aujourd'hui dimanche des Rameaux et de la Passion, Jésus fait son entrée triomphale à Jérusalem. Le message est clair : jusque-là, le Maître est resté assez discret au sujet de son identité. Aujourd'hui il se proclame publiquement le Roi-Messie. L'espérance naît alors sur beaucoup de visages. Ils ignoraient tous le drame imminent.

 

Dimanche 7 avril 2019

VA, MAIS DESORMAIS NE PECHE PLUS…

L’enfant prodigue face à un Père prodige dimanche dernier ; la femme adultère devant un Christ miséricordieux ce dimanche. Commun dénominateur : la misère de l’homme face à la miséricorde de Dieu.

Dimanche 31 mars 2019 

GOUTEZ ET VOYEZ COMME EST BON LE SEIGNEUR !

Le vendredi 15 mars dernier, des membres  d'EAP, des responsables de la préparation mariage et de la préparation baptême et les  prêtres du doyenné (Ermont, Franconville, Plessis-Bouchard, Sannois, et notre Groupement) ont relu  avec notre évêque la  visite pastorale (du 25 novembre au 26 janvier dernier).

 

Arcabas "le fils prodigue"

Dimanche 24 mars 2019

Lire et interpréter les signes de ce temps…

 

Qui n’en a pas entendu parler ? Qui n’en a pas été touché, voire remué et blessé ? Au sein de l’Église, notre famille, des actes inimaginables et condamnables ont été commis par certains membres, et les révélations successives de ces derniers temps suscitent encore chez beaucoup émoi et désarroi, incompréhension et interrogations.

Des voix autorisées se sont déjà élevées, notamment le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, pour déplorer sans ambiguïté les abus et les crimes commis... [...] 

Dimanche 24 mars 2019

LIRE ET INTERPRETER LES SIGNRS DE CE TEMPS ...

 

Qui n’en a pas entendu parler ? Qui n’en a pas été touché, voire remué et blessé ? Au sein de l’Église, notre famille, des actes inimaginables et condamnables ont été commis par certains membres, et les révélations successives de ces derniers temps suscitent encore chez beaucoup émoi et désarroi, incompréhension et interrogations.

Des voix autorisées se sont déjà élevées, notamment le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, pour déplorer sans ambiguïté les abus et les crimes commis... 

Dimanche 17 mars 2019 

GRANDIR DANS LA VERITE, GRANDIR DANS L'ESPERANCE

 

Face aux abus de pouvoir, de conscience et aux abus sexuels commis par des ministres ordonnés ou des consacrés, les évêques membres du Conseil permanent adressent un message à tous les baptisés, fidèles de l'Église catholique présente en France.  [...]

 

Dimanche 10 mars 2019

LE CAREME, UN TEMPS OFFERT PAR DIEU, POUR DIEU,

UN TEMPS DE GRACE.

 

Le temps de carême est un temps donné par Dieu, pas un temps entre parenthèses dans notre vie, mais un temps pour que l'on retrouve la pureté du cœur.

Dieu notre Père désire que nous vivions tous éternellement pendant ce temps de carême où nous nous préparons au sommet de l'année liturgique, au triduum pascal ....

Dimanche 24 février 2019 

AIMEZ VOS ENNEMIS

 

A écouter les extraits de l’Evangile de ce 7e dimanche, on peut conclure qu’il faut une superbe dose de foi pour suivre et en vivre…Il y aurait ce faisant, de quoi mettre en chômage, les magistrats, les régisseurs de prisons et les banquiers, experts en règlements de contentieux sociaux.

Dimanche 10 février 2019 

LE MIRACLE


Nous méditons en ce dimanche l’évangile de la pêche miraculeuse, sans doute une bonne occasion pour réfléchir sur une réalité qui nous interroge, le miracle. Crois-tu, toi, au miracle ? Voilà une question qui nous est souvent posée. Mais nous ne pouvons y répondre avec justesse sans nous poser cette autre question : qu’est-ce qu’un miracle ?